Le marché de l’immobilier de prestige ne craint pas la crise

En France, le bilan des huit premiers mois de l’année pour le marché de l’immobilier de prestige est très positif. Les acteurs de ce secteur s’étaient déjà attendus à une telle réussite en 2019, affirmant que 2020 serait une année encore plus prometteuse. En effet, la vente de maisons à Saint-Malo et à Dinard se porte très bien !

Surclasser sa résidence principale

En 2020, le marché de l’immobilier de prestige français est particulièrement dynamique malgré la crise. Les biens immobiliers de prestige sont répartis sur tout le territoire hexagonal. Ce n’est pas seulement les résidences secondaires qui se vendent bien, beaucoup d’acheteurs cherchent en effet une meilleure résidence principale.

Dans ce marché ciblé on retrouve une clientèle huppée qui souhaite « surclasser » la résidence principale dont elle est déjà propriétaire. Ces acheteurs veulent des espaces extérieurs s’ils n’en avaient pas, soit des espaces extérieurs plus grands. C’est pourquoi les biens recherchés sont des résidences situées dans des endroits plus calmes et plus verts. La superficie est ici un critère important : quitte à acheter un bien de prestige, autant acheter un bien plus grand.

Une meilleure qualité de vie et un investissement sûr

La clientèle concernée par l’immobilier de prestige achète également des résidences secondaires. Ce phénomène s’explique pour deux raisons majeures. D’une part, les Français sont aujourd’hui à la recherche d’une meilleure qualité de vie. C’est pourquoi ils sont de plus en plus nombreux à quitter les villes pour s’installer en périphérie. D’autre part, ils considèrent qu’un achat dans l’immobilier représente l’un des investissements les plus sûrs qui soient, et ce précisément en période de crise.

Par ailleurs, le dynamisme et la solidité du marché de l’immobilier de prestige en 2020 reposent en grande partie sur les acquisitions réalisées par les Français. En effet, les acheteurs étrangers se font rares en raison des mesures anti-coronavirus actuellement en vigueur partout dans le monde.

À ce jour, aucune baisse de prix n’a été constatée pour le marché de l’immobilier de prestige, bien que dans certains cas isolés on assiste parfois à des négociations de l’ordre de 5 % à 10 %. Toutefois, ces prix négociés à la baisse concernent en général des propriétés ayant des défauts ou alors des vendeurs pressés de conclure leur vente.

Que ce soit à Paris, dans les villes du littoral comme Saint Malo, la campagne ou à la montagne, l’immobilier de prestige a le vent en poupe partout en France.

 

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Cliquez ici pour en savoir plus