La flambée sur la Côte d’Émeraude va-t-elle continuer ?

Si vous souhaitez acheter une maison à Saint-Malo ou ailleurs dans la région, vous avez sûrement des difficultés à trouver le bien de vos rêves. Le constat qui ressort des derniers chiffres publiés par le conseil régional des notaires note une très forte augmentation des prix ces dix dernières années en Ille-et-Vilaine, et tout particulièrement sur le littoral.

Les prix de l’immobilier ont augmenté de 40 à 56 % en cinq ans

Le constat est simple. Il y a une pénurie de biens sur le littoral d’Ille-et-Vilaine et la concurrence entre les acheteurs est intense. Plusieurs éléments peuvent expliquer ce phénomène. 
 
D’une part, les notaires de la région constatent un afflux d’acheteurs vers l’ouest qui s’apparente réellement à un mouvement général de population par son importance.
 
D’autre part, de plus en plus d’acquéreurs, et notamment les jeunes, privilégient la qualité de vie et veulent vivre avec leur famille loin des métropoles polluées. Ce phénomène a été accentué par la crise sanitaire et la généralisation du télétravail.
 
Les communes phares du littoral comme Cancale, Dinard, Saint-Lunaire ou Saint-Malo ont vu le prix des maisons exploser en quelques années. Le record est détenu par Saint-Briac-sur-Mer où le prix médian pour une maison ancienne est passé de 358 700 € en 2017 à 585 000 € en 2022.
 
De même, le prix médian du mètre carré pour un appartement ancien sur la côte est passé de 2 820 € en 2017 à 4 310 €. Depuis dix ans, le prix du mètre carré a augmenté de plus de 56 %.
 
Globalement, en cinq ans, l’augmentation des biens tous types confondus (maisons, appartements, ancien, neuf) se situe entre 40 et 56 %.
 
Les terrains à bâtir, qui sont une denrée rare, ont vu leurs prix au mètre carré exploser en dix ans avec une hausse de plus de 65 % pour se situer actuellement aux alentours de 217 €.
 

Quelles sont les perspectives pour l’avenir ?

Il ressort également des chiffres communiqués par le conseil des notaires de Bretagne que 59 % des acheteurs sur le littoral sont originaires d’Ille-et-Vilaine et seulement 18 % proviennent d’Ile-de-France. Autre point, 35 % des acquéreurs à Saint-Malo, et plus généralement sur le littoral, ont plus de 60 ans.
 
Même si ces chiffres restent impressionnants, la frénésie du marché semble s’être calmée depuis le début de l’année et les professionnels du secteur constatent un certain retour à la raison.
 
Pour les jeunes, la seule façon de trouver un bien abordable est de sortir de la bande des 15 km du littoral. De même, le bail foncier solidaire comme dans le quartier de Rothéneuf à Saint-Malo offre de bonnes opportunités pour les jeunes qui doivent devenir propriétaires le plus tôt possible.
 
Vous cherchez à acheter un bien immobilier à Saint-Malo, Dinard ou dans les alentours ? Contactez-nous afin que nous puissions vous aider à dénicher le bien de vos rêves.
 
En savoir plus :