Un appel à projets a été lancé par les religieuses pour le domaine des Chênes à Saint-Malo

Un terrain de 5 000 m2 et un ancien Ehpad du domaine des Chênes situés au cœur de St-Malo font l’objet d’un appel à projets lancé par la congrégation des sœurs des Saint-Cœurs de Jésus et de Marie. Notre agence immobilière de Saint-Malo vous parle de cet ambitieux projet.

Un site de sept hectares au cœur de Saint-Malo

Les bâtiments, la partie boisée et la grande pelouse et son chapiteau font partie de ce havre de paix formé par le site des Chênes à Paramé qui s'étend sur plus de sept hectares au cœur de Saint-Malo.

Cette ancienne propriété agricole située à deux pas des plages, le grand site des Chênes à Paramé, est la propriété de la Congrégation des Sœurs des Saint-Cœurs de Jésus et de Marie depuis 169 ans. Cette maison et les terres l’entourant ont été léguées par Henri Lemarié à Amélie Fristel pour l’aider dans son œuvre auprès des nécessiteux.

Aujourd’hui, cette congrégation regroupe 150 religieuses qui portent depuis un siècle et demi à travers le monde les valeurs de la première propriétaire.

À Saint-Malo, les 25 religieuses avancées en âge attendent sans grand espoir la relève qui ne semble pas vouloir venir. Elles se sont finalement résignées à transmettre ce patrimoine dans le respect des valeurs d’Amélie Fristel.

Différents projets de reconversion ont déjà été développés depuis plusieurs années sur le site, pilotés par une commission composée de religieuses et de laïcs. La moitié du domaine a déjà été mise à la disposition des jeunes catholiques du diocèse. Et le « village » de Keriadenn, permettant de recevoir des centaines de jeunes pour une escale ou un séjour, a été aménagé sur quatre hectares. Non loin sur le site, le projet Simon de Cyrène prévoit la construction prochaine de maisons partagées entre handicapés et valides.

La congrégation souhaite recevoir un projet à taille humaine

Le lancement d’un appel à projet pour un terrain de 5 000 m2 sur lequel se trouve un ancien Ehpad met un point d’orgue à la reconversion du site. Le site, qui est familièrement appelé le « 6 » en raison de son adresse au 6 boulevard des Déportés, a été estimé entre cinq et sept millions d’euros. 

La congrégation a décidé de le vendre afin de faire vivre ses œuvres et pour s’assurer que la communauté puisse subvenir à ses besoins jusqu’à la disparition de la dernière des sœurs.

Pour la commission chargée de la reconversion, il faut que le projet présenté soit fidèle à l’esprit de la fondatrice de notre congrégation. Finalement, l’argent reste assez secondaire par rapport à la qualité de l’offre. En effet, la commission aimerait recevoir des propositions créatives, innovantes et à taille humaine, portant des valeurs de mixité sociale, d’intergénérationnel et de protection des personnes vulnérables et de l’environnement.

Le projet retenu devra également présenter des synergies avec les autres entités des Chênes. La date limite pour faire une proposition est fixée au 31 octobre 2022 et le nom de l’heureux élu sera divulgué en avril 2023.

En savoir plus :