Saint-Malo se dote d’une charte pour encadrer son développement urbanistique

La ville de Saint-Malo se dote d’une charte notamment à destination des promoteurs immobiliers afin de réguler le développement urbanistique de la commune et incluant des objectifs en matière de développement durable. Comment cela va-t-il impacter la construction de maisons et d’appartements neufs à Saint-Malo ?

Une charte pour harmoniser le développement urbanistique

Entre 2014 et 2020, de nombreux immeubles sont sortis de terre sous l’impulsion du maire Claude Renoult afin d’accueillir de nouveaux habitants. Le nouveau maire de la commune, Gilles Lurton souhaite mettre fin à cette politique afin de respecter ses promesses de campagne. Ces dernières étaient basées sur une enquête montrant que 83 % des habitants se disaient insatisfaits de l’urbanisation des années précédentes.

Une concertation a été organisée avec les parties prenantes en janvier afin d’élaborer un cadre pour les nouvelles constructions. Ainsi, les bailleurs sociaux, les promoteurs immobiliers et les associations de défense de l’environnement se sont retrouvés à la table des négociations dans le but d’établir une charte afin d’harmoniser le développement urbanistique de la commune.

Cette charte, sans avoir de caractère réglementaire, a pour objectif de permettre aux constructeurs de contrôler en amont de leur projet si celui-ci s’inscrit bien dans le cadre de la politique d’urbanisme de la ville.

Le document servira de fil rouge à tous les projets d’aménagement (espaces verts, espaces publics, etc.) et à tous les projets de constructions (logements, locaux d’activité, bâtiments scolaires, équipements, etc.) afin que chaque projet réponde aux orientations définies et prenne en compte les enjeux du territoire de la commune.

Les services de l’urbanisme de Saint-Malo souhaitent instaurer une nouvelle façon de dialoguer avec les constructeurs sur les enjeux et les orientations avant même l’acquisition du foncier. Avec éventuellement la participation des associations et des riverains qui seront informés en amont du dépôt du permis de construire.

Ensuite, le promoteur proposera un avant-projet qui sera étudié par la commission d’urbanisme avant l’étape du dépôt de permis. La ville pourra alors demander des modifications si celui-ci n’est pas jugé assez qualitatif.

Quels sont les objectifs de la commune ?

Le premier objectif de la commune est de permettre un développement harmonieux et respectueux de la ville en prenant en compte l’environnement urbain et naturel.

Le promoteur devra élaborer un diagnostic transversal intégrant l’urbanisme existant et l’environnement naturel avant d’acquérir le foncier. Les constructions devront s’insérer dans le quartier dans le respect des volumes et des hauteurs en préservant au maximum le patrimoine existant.

Le deuxième volet concerne la sobriété énergétique. Les bâtiments devront être performants en matière d’utilisation et de gestion des ressources énergétiques et proposer une production d’énergies renouvelables sur place. Les constructeurs devront également s’engager à réduire les nuisances des chantiers sur le quartier.

Derrière cette politique engagée, la ville souhaite renforcer son attractivité pour les actifs et les familles tout en réduisant le développement de logements ayant pour vocation la location saisonnière. En trame de fond, cette politique a pour but de lutter contre l’inflation des coûts du foncier.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Cliquez ici pour en savoir plus