L'immobilier dans le pays malouin en quelques chiffres

L’immobilier à Saint-Malo et dans ses environs reste très dynamique avec globalement une tendance haussière mais présente également de très fortes disparités.



Le littoral et les centres-villes ont la cote

Si le littoral et l’hypercentre des grandes villes de la région sont très prisés et voient les prix s’envoler, en revanche les biens situés en périphérie ou dans des localités moins bien desservies par le réseau routier ont tendance à baisser.

Dans les grandes villes du littoral, les biens situés près des écoles et des commerces sont les plus chers et les prix peuvent varier du simple au double voire plus avec une commune plus reculée dans les terres. 

Ainsi, dans les villes comme Saint-Malo, Saint-Briac-sur-Mer ou Dinard, les biens bénéficiant d'un emplacement de premier ordre sont acquis par une clientèle de retraités et de cadres supérieurs dont la moyenne d’âge est de 53 ans, tandis que les biens de second rang sont réservés aux cadres moyens dont la moyenne d’âge est de 42 ans, la population ouvrière se partageant les biens les plus excentrés.

Il y a de fortes disparités et quelques micromarchés comme Combourg, le berceau du romantisme, dont les prix ont évolué à la hausse et ont pris 7 % en un an. Néanmoins le prix du mètre carré des maisons anciennes dans le pays de Combourg est quasiment deux à trois fois inférieur à celui des grandes villes du littoral. Dans le bassin du Coglais, les prix ont même connu une légère baisse de 5,3 % tandis qu’à Pleine-Fougères, les prix ont crû de 11,2 %, cette ville proposant de nombreux services.

Les prix dans l’ancien

Une comparaison permet de se faire une idée de la disparité des prix dans la région et d’observer les prix médians d’achat d’une maison dans l’ancien :

  • 378 200 € à Saint-Lunaire,
  • 315 000 € à Saint-Malo,
  • 280 000 € à Dinard,
  • 179 300 € à Miniac-Morvan,
  • 177 000 € à Tinténiac, 
  • 150 000 € à Dol-de-Bretagne,
  • 96 000 € à Pleine-Fougères.

Pour rappel, le prix médian n’est pas la moyenne des prix mais le prix du bien dont 50 % des ventes ont un prix inférieur et 50 % des ventes ont un prix supérieur. 

Pour les appartements dans l’ancien, le prix médian est de 3 330 €/m² sur la côte d’Émeraude et a connu une baisse de 1,4 % en un an mais une augmentation de 13,7 % en 5 ans.

Les prix médians du mètre carré des appartements dans l’ancien sont également très variables en fonction des communes :

  • 3 780 €/m² à Dinard,
  • 3 230 €/m² à Saint-Malo,
  • 3 020 €/m² à Cancale,
  • 2 120 €/m² à Pleurtuit.
  • 1 670 €/m² à Combourg.

Les prix dans le neuf

Le marché du neuf est assez dynamique, soutenu notamment par le prêt à taux zéro. Le prix médian est de 3 840 €/m² pour un appartement dans le neuf sur la côte d’Émeraude et a connu une hausse de 13,4 % en un an mais de seulement 3,9 % en 5 ans.

À titre d’exemple, à Saint-Malo, le prix médian pour acquérir un logement neuf est de 4 220 €/m².

 

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Cliquez ici pour en savoir plus