Le projet de ZPPAUP va permettre la sauvegarde du patrimoine dinardais

La station balnéaire de Dinard, qui a connu son apogée au 19e siècle, a développé un projet de Zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP) pour sauvegarder les immeubles qui font la richesse de son patrimoine. La conservation du patrimoine architectural de la ville est particulièrement bien vue par tous ceux qui ont acheté un appartement à Dinard.

Dinard, une station balnéaire depuis le 19e siècle

La station balnéaire de Dinard bénéficie d’un emplacement exceptionnel sur la Côte d’Émeraude proche de Saint-Malo et des îles Anglo-Normandes. Elle attire chaque année de nombreux touristes qui apprécient son architecture Belle Époque.

En effet, Dinard, à l’origine un simple village de pêcheurs, devint une destination particulièrement prisée par l’aristocratie à partir de 1850 ce qui lui valut le surnom de « Petite Riviera ».

Les jolies plages de Dinard ne sont certainement pas étrangères à ce succès. Ainsi, la promenade entre les jardins et les belles demeures classées permet d’apprécier la beauté de la très populaire plage de l’Écluse - avec ses tentes bleu et blanc - qui se situe en centre-ville.

La plage de Saint-Énogat est plus sauvage et la plus ancienne tandis que la plage du Port Blanc, qui touche les plages de Saint-Lunaire, attire les sportifs. Les familles préféreront celle du Prieuré située face au parc de Port-Breton qui offre une vue magnifique sur Saint-Malo et dont la pente douce est bien adaptée pour la baignade des enfants. Pour ceux qui recherchent le calme, le littoral abrite quelques petites criques bien cachées des regards de la foule.

La ZPPAUP et l’AVAP pour préserver le patrimoine architectural

La ville de Dinard a donné corps au projet de Zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP) par l’arrêté préfectoral du 13 juillet 2000. Ce projet permet la préservation des villas, des immeubles, des hôtels et des lieux de culte qui font la richesse du patrimoine Dinardais.

La protection et la valorisation du patrimoine balnéaire contribueront à obtenir à terme le prestigieux label Ville d’art et d’histoire.

L’AVAP tiendra également compte des nouveaux patrimoines comme :

  • Les lotissements des années 50 et 60,
  • Les équipements sportifs et de loisirs,
  • Les devantures commerciales, les quartiers ouvriers,
  • Les promenades et les digues, voire les clôtures de jardins.

Cependant, le projet la ZPPAUP se heurte parfois à certains articles désuets contraignants du PLU. Ainsi, l’Aire de mise en valeur de l’architecture du patrimoine (AVAP) vise à supprimer ces points de blocage en prenant en compte les problématiques environnementales et la programmation urbaine.