Le prix des maisons en Bretagne, une situation contrastée !

Les prix médians relevés en 2020 par la Chambre des notaires font apparaître des disparités allant parfois du simple au triple pour acquérir une maison selon l’endroit où celle-ci se situe en Bretagne. Comme vous pourrez le constater, acheter une maison à Saint-Malo ne vous coûtera pas plus cher qu’à Rennes.

Où paye-t-on sa maison le plus chère en Bretagne ?

Aux neuf premières places, en termes de prix médians de vente des maisons, on trouve des villes du Golfe du Morbihan et de la Côte d’Émeraude et la ville de Rennes et sa petite couronne.

Dans les villes les plus chères, Il faut compter un budget de :

  • 450 000 € à Cesson-Sévigné (banlieue de Rennes) ;
  • 445 200 € à Saint-Briac-sur-Mer (près de Dinard) ;
  • 415 000 € à Rennes ;
  • 345 000 € à Vannes ;
  • 340 000 € à Saint-Malo.

Les prix ont augmenté de façon considérable dans certaines villes :

  • 6,2 % en un an à Vannes ;
  • 9 % en un an à Rennes ;
  • 15,9 % sur la même période à Saint-Malo.

Il y a une certaine constance en termes de demande et là où les prix étaient déjà élevés, ceux-ci le sont encore plus aujourd'hui.

De plus, de nombreux acheteurs venus des grandes métropoles et les Franciliens qui souhaitent acquérir une résidence secondaire veulent une surface plus importante avec l’idée d’y venir plus régulièrement, voire d’y installer sa famille grâce au télétravail. Ainsi la demande et les budgets augmentent, tirant les prix également vers le haut.

Cependant, la situation est fortement contrastée en Bretagne. Ainsi, les prix médians pour acquérir une maison peuvent être beaucoup plus bas selon la ville et le département :

  • 312 500 € à Saint-Jacut-de-la-Mer ;
  • 284 000 € à Bénodet ;
  • 176 700 € à Brest ;
  • 168 000 € à Quimper.

La demande a également augmenté dans les bassins ruraux où l’on peut toutefois encore trouver une maison avec 100 000 €.

Le cas à part de l’Île-aux-Moines

Le prix médian d’une maison sur l’Île-aux-Moines est de 700 000 €. L’écart de prix entre l’Île-aux-moines et les villes suivantes au palmarès des villes les plus chères est colossal : il est de l’ordre de 250 000 € !

Cet écart est dû en grande partie au faible volume des transactions car le foncier y est rare et cher. Il n’y a en effet que cinq ou six maisons vendues chaque année.

Le prix moyen cache également une forte disparité de prix sur l’île même. En effet, une maison en bord de mer peut facilement atteindre 1,5 M €.

Afin que les Îlois puissent rester vivre sur l’île, une politique de création de logements sociaux a été développée depuis 40 ans avec un certain succès (62 logements sur les 300 disponibles).

En savoir plus :
Crédit immobilier : les conditions d’emprunt s’assouplissent
Les crédits immobiliers vont-ils devenir plus difficiles à obtenir ?

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Cliquez ici pour en savoir plus