La vue mer fait augmenter le prix d'un bien immobilier de luxe de plus de 30 %

En 2021, le marché de l'immobilier de prestige continue sur sa lancée et la demande de demeures en bord de mer continue de croître, créant une dynamique haussière des prix face à une offre de plus en plus limitée. Si vous pensiez acheter un appartement à Saint-Malo avec vue sur mer, il faudra y mettre le prix.

L’immobilier de prestige résiste bien à la crise sanitaire

La crise du Covid n'a pas eu raison de la demande concernant l'immobilier de prestige en France. On aurait pu craindre un net recul des ventes et des prix du fait de la diminution très importante de la clientèle étrangère mais il n’en est rien.

Ainsi, le prix moyen d'une demeure de prestige se situe autour de 1,5 million d'euros avec un prix du mètre carré moyen d’un peu plus de 8 800 €. On constate même une légère augmentation des prix de 1% sur un an.

Le littoral fait office de micromarché dans le micromarché des demeures de prestige. À titre d’exemple, le prix de vente des villas en bord de mer a grimpé de 45% dans les Pyrénées-Atlantiques et de 55 % en un an en Gironde.

Et parmi ce micromarché de micromarché, il y en a un autre qui a encore plus la faveur des acquéreurs, c’est celui des demeures avec vue sur mer.

Un bien de prestige avec vue sur la mer, qu'il s'agisse de l’océan Atlantique, de la Manche ou de la Méditerranée, a vu son prix de vente exploser de 34% en moyenne sur l’ensemble du littoral. Et cette augmentation atteint même 56 % pour les biens situés directement face à la mer.

Un bien avec piscine, une nécessité sur la Riviera

La vue mer, voire la proximité de la mer, n’est pas accessible faute d’offres et dans ce cas, les acquéreurs se rabattent sur les demeures avec piscines. Ainsi, sur la Côte d’Azur, le prix des biens de prestige avec piscine est supérieur de 16 % à celui de biens identiques n’en possédant pas.

Sur le marché de l'immobilier de prestige, le prix du mètre carré moyen est très élevé avec 10600 € à Saint-Malo, 11 400€ à Cannes, 12 300 € dans le Golfe de Saint-Tropez et 13 500 € à Nice et ses environs qui décroche la palme.

En France, les acheteurs et les vendeurs du secteur de l’immobilier de prestige restent optimistes. Un tiers des acquéreurs considèrent qu'il s'agit d'un placement sécuritaire en ces temps de crise. Près de la moitié d’entre eux pense même que le marché des biens de ce secteur a gagné en attractivité.

Les vendeurs de leur côté sont encore plus optimistes que les acquéreurs car environ 80 % sont confiants quant à l’aboutissement de la vente de leur bien. De plus, ils sont un peu moins de 60% à avoir le projet de vendre dans les six mois et 9 sur 10 réinvestiront dans un bien de prestige.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Cliquez ici pour en savoir plus