Crédit immobilier : économiser des milliers d’euros en changeant d’assurance emprunteur !

Lorsqu’on obtient un prêt immobilier, il est obligatoire de souscrire à une assurance emprunteur. Ce que peu de Français savent c’est que vous avez le droit de changer d’assurance emprunteur pour vous tourner vers une offre concurrente. C’est quelque chose que les banques ont du mal à accepter et il faudra donc vous y prendre correctement si vous souhaitez faire des économies sur l’achat de votre appartement vers Saint-Malo.

Trouver une meilleure assurance emprunteur pour économiser

L’assurance emprunteur est avant tout une protection juridique obligatoire lors de tout crédit. Le montant de celle-ci peut être particulièrement élevé, allant parfois même jusqu’à dépasser le montant des intérêts du crédit remboursé.

Afin de réaliser des économies, vous avez légalement le droit de changer cette assurance en cours d’emprunt, et ce dès la première année. C’est possible depuis 2010, année durant laquelle des lois visant à rendre le marché plus concurrentiel ont été votées. Le but était de faire économiser de l’argent aux nombreux ménages qui ont un emprunt.

Vous avez le droit de changer d’assurance emprunteur tous les ans à la date anniversaire du contrat d’emprunt. Pour ce faire, vous devez présenter le nouveau contrat d’assurance à votre banque actuelle au moins deux mois avant l’échéance du contrat en cours. Attention toutefois car le niveau de garantie doit être équivalent si vous souhaitez changer d’assurance.

Réalisez jusqu’à 15 000€ d’économies !

D’après l’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir, en faisant jouer la concurrence les emprunteurs peuvent économiser entre 6 500 € et 15 000 € sur leur emprunt immobilier ! Ce montant dépend bien évidemment de la durée de l’emprunt, du montant de celui-ci et de l’ancienne assurance.

Toutefois, les emprunteurs ont des difficultés pour résilier le contrat d’assurance qu’ils ont contracté lors de leur demande de crédit immobilier auprès de leur banque actuelle. Effectivement, les banques ont tendance à ne pas respecter le délai légal de dix jours ouvrés à compter de la réception de la demande. Elles sont censées devoir respecter ce délai pour confirmer si elles acceptent ou non la délégation de l’assurance.

Ce n’est pas pour rien que les banques détiennent 87,5% de ce juteux marché d’un montant total de 6,5 milliards d’euros par an. Cependant, de nouveaux textes de loi pourraient voir le jour et changer la donne afin de faciliter encore plus ce changement d’assurance de la part des clients. Pour l’instant, le rapport de force reste à la faveur des banques et non de leurs clients. Si vous souhaitez changer d’assurance, il faudra donc bien vous y prendre et insister fortement afin de réussir à faire des économies.

À ce jour, les établissements bancaires canalisent près de 87,5 % du marché, pour un montant de plus de 6,5 milliards d’euros par an. Si un texte de loi venait effectivement à voir le jour, ce dernier pourrait clairement changer la donne ainsi que le rapport de force qui existe entre les banques et leurs clients.

 

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

Cliquez ici pour en savoir plus